Glossaire informatique de Libelle Partie 8 : Haute disponibilité - Fonctionnement ininterrompu malgré la défaillance d'un système

La haute disponibilité est un sujet qui retient de plus en plus d'attention, notamment dans le secteur informatique. En effet, une panne de système peut rapidement devenir coûteuse, surtout en cours d'exploitation. Ainsi, garantir la disponibilité des systèmes et de leurs composants est un "MUST" pour les entreprises. Dans ce contexte, il est urgent d'établir un concept de haute disponibilité. Idéalement, il ne devrait y avoir aucune interruption ou seulement une courte interruption lors d'une panne. Comment les entreprises définissent-elles alors la haute disponibilité ?

Définition de la haute disponibilité

La haute disponibilité (en anglais High Availability, HA) décrit la disponibilité permanente d'un système ou d'un composant de l'infrastructure d'une entreprise (IT), même en cas de panne.

À cette fin, les entreprises utilisent souvent des solutions logicielles complexes de haute disponibilité. Ainsi, elles sont non seulement protégées contre les conséquences des erreurs matérielles et applicatives, mais aussi contre les conséquences des dommages élémentaires, du sabotage ou de la perte de données due à une erreur humaine.

La haute disponibilité est-elle mesurable ?

Pour avoir une idée approximative de la situation actuelle de la haute disponibilité au sein d'une entreprise, on recourt souvent à cette formule :

Disponibilité = (minutes par mois - minutes de temps d'arrêt) x minutes par mois

En revanche, les entreprises sont-elles tenues de garantir une haute disponibilité à 100% ou une solution partielle est-elle suffisante ? Et comment les entreprises peuvent-elles y parvenir ? Dans notre huitième partie du Glossaire Libelle IT, nous clarifions précisément ces questions.

AEC : de quel niveau de haute disponibilité une entreprise a-t-elle besoin ?

En termes de coûts notamment, les responsables informatiques et les directeurs d'entreprise se demandent quel niveau de disponibilité leurs systèmes doivent réellement atteindre et quels temps d'arrêt sont tolérables au quotidien.

Grâce au concept d'Availibilty Environment (AE), développé par les analystes de Havard Research Group, les entreprises peuvent classer leurs "environnements de disponibilité". Cette classification est également appelée classification des environnements de disponibilité (AEC). Les différents facteurs mettent en évidence l'impact que la défaillance des services et des systèmes correspondants a sur l'entreprise et sur les utilisateurs finaux / clients :

AE-0 : Dans ce cas, les opérations peuvent être interrompues sans pour autant devenir critiques pour l'entreprise. La disponibilité des données n'est donc pas critique pour l'entreprise dans le cadre des activités courantes. En cas de panne, les utilisateurs finaux risquent de perdre ou d'endommager leurs données.

AE-1 : Cette classe de disponibilité concerne les fonctions commerciales, celles-ci peuvent être interrompues. Toutefois, il faut s'assurer que le système continue à garantir la disponibilité des données. Du point de vue du client, il y a une interruption imprévue du travail et des arrêts qui ne peuvent être contrôlés. Cela étant, l'intégrité des données reste garantie. Les données sont disponibles sous forme de copie de sauvegarde sur un stockage redondant. Pour détecter les transactions incomplètes ou pour restaurer les données à l'aide de la sauvegarde, on utilise souvent des systèmes de fichiers avec des fonctions de journal ou des fonctions de journal correspondantes (log-based).

AE-2 : A ce niveau de disponibilité, il ne peut y avoir qu'une interruption minimale des services au sein des fonctions de l'entreprise. Un délai précis est défini. Les utilisateurs subissent une brève interruption après laquelle ils peuvent se reconnecter immédiatement. Toutefois, dans certains cas, il se peut que des transactions doivent être relancées à l'aide des fichiers journaux et que les performances se détériorent.

AE-3 : Cette catégorie de haute disponibilité concerne les fonctions commerciales qui doivent fonctionner sans interruption. Elle s'applique à une tranche horaire précisément définie, le plus souvent à certaines heures de la journée ainsi qu'à la plupart des jours de la semaine au cours d'une année fiscale. Ainsi, tout le monde peut travailler en permanence et sans interruption. Néanmoins, une opération risque d'être répétée, sans que l'utilisateur s'en aperçoive par une interruption de service, mais plutôt par une perte de performance.

AE-4 : Toutes les fonctions de l'entreprise nécessitent un fonctionnement continu des systèmes informatiques et des services. Pour les utilisateurs, les erreurs qui peuvent survenir doivent donc être communiquées de manière totalement transparente. Cela signifie que les systèmes doivent garantir un fonctionnement 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et un travail continu. Dans ce but, les entreprises utilisent souvent des logiciels qui reflètent tant les données que les configurations systèmes.

Comment atteindre une haute disponibilité du système ?

Pour minimiser ou éviter les interruptions de l'activité, un système de haute disponibilité doit être capable de se rétablir rapidement après tout type de défaillance. Les points suivants peuvent vous aider à assurer une haute disponibilité des systèmes de votre entreprise :

  • Trouver et éliminer les points de défaillance isolés ou les nœuds du système
  • Tous les systèmes et toutes les données doivent garantir une récupération facile
  • Utiliser l'équilibrage des charges pour répartir le trafic des applications et du réseau entre les serveurs ou autres composants matériels.
  • Surveiller en permanence l'état du serveur dorsal
  • Distribuer les ressources en cas de panne de courant ou de catastrophe naturelle (géographique).
  • Mettre en œuvre de solutions fiables de crossover ou de basculement (failover) en matière de stockage
  • Mettre en place un système qui détecte immédiatement les défaillances
  • Concevoir une partie du système pour assurer une haute disponibilité et garantir la fonctionnalité par des tests réguliers

Prévenir les situations d'urgence avec Libelle BusinessShadow®

Avec notre solution Libelle BusinessShadow® pour la haute disponibilité et la reprise après sinistre, vous pouvez mettre en miroir les paysages SAP® et d'autres systèmes d'application en différé. Votre entreprise est ainsi protégée non seulement contre les conséquences des erreurs matérielles et applicatives, mais aussi contre les conséquences des dommages naturels, du sabotage ou des pertes de données dues à des erreurs humaines.Vous souhaitez en savoir plus sur les termes informatiques ? Par exemple, que signifie la continuité des activités ou quelle est la différence entre les systèmes de production, de développement et d'assurance qualité ? Alors Rendez-vous sur notre glossaire Libelle IT ou retrouvez-nous sur LinkedIn.

Vers tous les articles