automatisation des processus informatiques Icon

Glossaire informatique de Libelle, partie 17 : Qu'est-ce que l'automatisation des processus informatiques ?

Auteur

L'automatisation est devenue un élément incontournable de notre économie. Que ce soit sous la forme de grandes chaînes de production automatisées ou lors de l'envoi de courriers électroniques. L'automatisation de diverses tâches permet souvent d'éviter les erreurs manuelles et, dans certains domaines, de gagner du temps et donc de réduire les coûts.

Dans le secteur informatique en particulier, l'automatisation de processus complexes et coûteux est un élément important. C'est ce qu'on appelle l'automatisation des processus informatiques (ITPA). La gestion manuelle des flux de travail dans les domaines des services, du support et de l'administration informatiques, sont généralement concernés.

Mais qu'est-ce qu'un processus informatique ?

Un processus informatique peut être défini comme suit : Un processus ou une activité qui traite ou développe les domaines d'activité existants.

Jour après jour, différentes tâches sont effectuées dans l'informatique, en voici quelques exemples :

Ces processus sont souvent complexes et impliquent donc de nombreuses étapes de travail. C'est là que l'automatisation entre en jeu. Cela s'applique non seulement aux logiciels, mais aussi aux aspects liés aux services.

Possibilités offertes par l'automatisation des processus informatiques

Si les flux de travail et les processus manuels sont automatisés, les ressources et le personnel sont simultanément soulagés. Le temps gagné peut aider à faire avancer l'innovation. Cela peut avoir un impact positif sur la croissance d'une entreprise.  

Dans le cadre d'une solution logicielle, l'automatisation des processus informatiques peut signifier la connexion de plusieurs systèmes, applications et plates-formes, l'uniformisation de l'infrastructure et l'élimination des goulets d'étranglement.

La première étape consiste à identifier la tâche à automatiser et à adapter le flux de travail correspondant avec les différentes fonctions. Les mécanismes d'automatisation les plus courant comprennent l'activation automatique par un déclencheur ou une condition prédéfinie remplie.

En voici quelques exemples :

  • Une date / heure déterminée est atteinte
  • Atteinte d'un seuil défini (p. ex. 3 Mo de données)
  • Apparition d'une source d'erreur définie

Les tâches au sein d'un logiciel ne sont pas les seules à pouvoir être automatisées. Pour les offres de service notamment, de nombreuses entreprises utilisent des workflows automatisés afin de pouvoir répondre rapidement aux demandes et aux problèmes des clients. Un système de billetterie peut répondre à certaines questions de manière automatisée, mais aussi transmettre les demandes aux bonnes personnes. Cela permet d'accélérer le processus et de réduire les incohérences.

Conclusion - Automatisation des processus

Les avantages sont évidents : des processus plus rapides et plus efficaces. Outre les économies de coûts et l’augmentation de la productivité, le risque d’erreur diminue également. Un autre aspect important est la détection automatisée des erreurs et la résolution des problèmes. Ainsi, les modèles et sources d’erreurs connus peuvent être rapidement identifiés et utilisés comme déclencheurs pour l’automatisation.  

Toutefois, cela ne signifie pas que tous les processus informatiques peuvent être automatisés de manière significative. L'automatisation et les processus manuels ont tous deux leur raison d'être et devraient être utilisés de manière ciblée pour l'entreprise.

Libelle Insights - Dans quels domaines travaillons-nous avec l'automatisation des processus ?

Libelle DataMasking est un exemple parfait de l'intégration harmonieuse des solutions du groupe informatique Libelle dans les flux de processus existants des infrastructures des clients. D'une part, une opération d’anonymisation peut être effectué d'une part via l'interface web connue. Si, par exemple, les points d'attente restent activés, une intervention manuelle de l'utilisateur est nécessaire à la fin de chaque phase.

D'autre part, un cycle d'anonymisation peut également être effectué au niveau de la ligne de commande. Un tel script peut être planifié sans problème en tant que tâche planifiée (Windows) ou tâche cron (Linux), de sorte que l'anonymisation soit effectuée de manière entièrement automatisée à un moment donné.

Il en va de même dans la combinaison de notre équipe de rêve avec Libelle SystemCopy et Libelle DataMasking. Dans Libelle SystemCopy, l’anonymisation est intégrée en tant que tâche supplémentaire et est donc également effectué de manière entièrement automatisée.

Vous travaillez dans l'informatique ou vous vous intéressez à des sujets liés à l'informatique ? N'hésitez pas à consulter notre blog pour en savoir plus et à nous suivre sur LinkedIn.

Banner Libelle UserGroup
Vers tous les articles