Matériel en arrière-plan avec l'icône du serveur au premier plan

Combien de temps mon système informatique peut-il être indisponible ?

Auteur

Une panne informatique est contraignante, mais ne peut pas toujours être évitée. Lorsque cela se produit, l'informatique doit être remise en marche rapidement, mais à quelle vitesse cela doit-il se produire ?

Ou encore : combien de temps mon système informatique peut-il être en panne sans causer de dommages économiques importants ?

Un dommage financièrement significatif...

... ne se présente pas du tout

si le système informatique n'est pas un système de production. Il s'agit, par exemple, de systèmes de test ou de démonstration. Peu importe qu'ils soient bloqués ou non. À un moment donné, ils seront de nouveau opérationnels et les affaires reprendront leur cours normal. Rien ne se passe.

… est faible

lorsque le système de production n'a pas besoin d'être disponible en permanence. Il peut s'agir de systèmes de comptabilité, de RH ou d'archives. Et la règle suivante s'applique : s'ils ne sont pas disponibles pendant un ou deux jours, c'est ennuyeux, mais il n'y a pas de dommage financier impactant.

… est incontestable

si le système est intégré aux systèmes de production, d'entreposage et de commerce. La défaillance peut être comblée pendant une courte période car il y a encore du stock. Mais après cela, la production s'arrête, il n'y a plus de stock, il n'y a plus d'informations sur les clients, les fournisseurs, les commandes ou les factures. 

La situation est d'abord inoffensive, mais sur le long terme, elle commence à devenir critique. Ces systèmes ne doivent pas être en panne pendant des heures. On peut se l'autoriser une ou deux heures, mais au-delà, cela devient problématique.

… est immense en un temps très court,

s'il s'agit de systèmes de production qui produisent en flux tendu, de systèmes de commerce électronique par lesquels s'effectue le contact avec les clients ou encore de systèmes informatiques de base. Puis, l'activité commerciale s'effondre en quelques minutes. L'immobilisation représente immédiatement un coût financier très important. Outre le préjudice financier, il y a aussi le préjudice d'image. Et cela peut être bien plus important que le désavantage financier. Un système informatique défaillant peut nuire à l'image d'une entreprise pendant des années.  Le client et l'entreprise se souviendront longtemps de tels événements négatifs.

L'échec est un problème. La deuxième question est la suivante : quand mon service informatique sera-t-il à nouveau opérationnel ? De plus, il existe des termes techniques qui définissent ces périodes.

L'importance du PCA et du PRA

PCA est l'abréviation de Plan de Continuité d'Activité. Il détermine le temps pendant lequel un système peut être hors service.

PRA est le Plan de Reprise d'Activité et définit le temps entre deux sauvegardes et donc la perte de données possible en cas de panne.

Pour ces deux termes, les entreprises ont besoin de réponses pour leur informatique. Bien sûr, la perte de données doit être proche de zéro, mais elle n'est pas évitable dans tous les cas. Les entreprises doivent mettre en œuvre des solutions de haute disponibilité. Quand les solutions Haute Disponibilité sont-elles mises à profit ? Dans un autre article du blog, je vous présente notre TOP5 des raisons pour lesquelles une solution de Haute Disponibilité ne fonctionne pas en cas d'urgence.

Des plans de Reprise d'Activité doivent être créés. Si le pire devait arriver, vous devez être prêt. En effet, ce n'est qu'ainsi que vous pourrez faire face à une panne informatique avec des dommages gérables.

Prévenez l'urgence avec Libelle BusinessShadow®

Avec notre solution Libelle BusinessShadow® pour la Reprise d'Activité et la Haute Disponibilité, vous pouvez mettre en miroir les paysages SAP® et d'autres systèmes d'application avec un décalage dans le temps. Votre entreprise est ainsi protégée non seulement des conséquences des erreurs matérielles et applicatives, mais aussi des conséquences des risques naturels, du sabotage ou de la perte de données due à une erreur humaine.

Vers tous les articles