Icon base de données Libelle IT Group

Glossaire informatique de Libelle Partie 15 : Qu'est-ce qu'une base de données ?

Auteur

Pouvez-vous imaginer une vie sans base de données ? C'est une question à laquelle peu de personnes se sont penchées, ce qui est compréhensible. Les bases de données nous influencent tout au plus indirectement et restent le plus souvent en arrière-plan. Dans un monde qui vit de l'industrie, du commerce, des services ou de la numérisation, les bases de données constituent pourtant souvent une base élémentaire. Dans cet article de blog, nous expliquons ce qu'est exactement une base de données, nous reviendrons rapidement sur son histoire et sur les différents types de bases de données.

Définition du terme "base de données"

Il existe de nombreuses définitions des bases de données. La plupart du temps, il s'agit d'un système qui permet aux utilisateurs de stocker, d'organiser et de gérer des informations de manière électronique. Souvent, ces informations sont des enregistrements tels que des noms, des adresses, des numéros de produits ou des stocks. Les entreprises utilisent les bases de données entre autres pour prendre des décisions commerciales, les hôpitaux gèrent les données des patients, les bases de données d'images sont courantes dans l'utilisation privée. Les bases de données se trouvent généralement sur des serveurs ou sur des ordinateurs locaux. C'est surtout à l'époque de la numérisation toujours plus rapide que les bases de données deviennent de plus en plus importantes dans le contexte du "Big Data".

L'histoire des bases de données

Depuis quand les bases de données existent-elles exactement ? L'histoire du succès de ces systèmes informatiques a commencé dans les années 1960. À l'époque, les bases de données étaient encore très simples. On utilisait souvent des bases de données qui fonctionnaient de manière hiérarchique et avec ce que l'on appelle des "schémas en arbre". Cela signifie que les enregistrements sont reliés à différents niveaux hiérarchiques et sous-répertoires. Avec l'apparition d'autres technologies numériques dans les années 80 et le boom de l'internet dans les années 90 et au début des années 2000 en particulier, les exigences en matière de bases de données et de stockage et de gestion efficaces d'ensembles de données toujours plus grands n'ont cessé de croître. Aujourd'hui, il existe de nombreux types de bases de données. D’autant plus que le marché des fournisseurs de bases de données évolue d'une position monopolistique de certains fournisseurs comme Oracle vers une plus grande diversité, notamment en ce qui concerne les logiciels libres (par exemple PostgreSQL).

Quels sont les différents types de bases de données ?

Au cours des 60 dernières années, l'offre de bases de données n'a cessé de se développer. Différents types et architectures de bases de données répondent à une multitude d'exigences spécifiques. Vous trouverez ici un petit extrait des principaux types de bases de données :

  • Bases de données relationnelles
    Le type de base de données le plus connu et le plus répandu. Il stocke les données dans des tableaux et est optimal pour la gestion d'informations structurées.
  • Bases de données distribuées
    Stockage des données sur plusieurs ordinateurs et réparties en plusieurs endroits.
  • Bases de données orientées objet
    Ceux qui misent sur la programmation orientée objet devraient utiliser ce type de base de données.
  • Bases de données NoSQL
    Particulièrement adaptées à la gestion de données volumineuses.
  • Bases de données en nuage (cloud)
    L'accès se fait via Internet. On distingue ici le stockage dans des Clouds publics, privés ou hybrides.

Vous souhaitez en savoir plus sur des thèmes ou des termes informatiques ? Consultez sans tarder notre glossaire informatique Libelle ou trouvez d'autres articles intéressants sur notre blog. N’hésitez pas à nous suivre sur LinkedIn pour rester branché sur l’actualité et les tendances du moment.

Vers tous les articles