Glossaire informatiquw Libelle Icon

Glossaire informatique Libelle, partie 2 : Que signifient les termes "masquage des données" et "cryptage" ?

Auteur

Avec l'entrée en vigueur du Règlement Général européen sur la Protection des Données (RGPD) le 25 mai 2018, les entreprises ont été mises dans l'obligation non seulement d'être responsables dans le traitement des données personnelles, mais aussi de les protéger de manière particulière.

Il fait la distinction entre les données à caractère personnel qui permettent de tirer des conclusions sur des personnes existant réellement et les autres données dont le traitement ainsi que le stockage garantissent la confidentialité des données. Même si le RGPD ne donne pas de directives concernant la protection des données, il énumère toutefois des procédures à mettre en œuvre. Il s'agit notamment du masquage et du cryptage des données.

Mais que signifient exactement ces termes et quelles sont les différences entre les différentes procédures ? Le deuxième article de notre glossaire Libelle se penche sur ces mystères et tente d'y voir plus clair.

Masquage des données - qu'est-ce que cela signifie exactement ?

Le masquage de données est une forme particulière d'anonymisation. Mais à la différence de l'anonymisation, cette procédure ne supprime pas les données. Au lieu de cela, la base de données est modifiée en altérant les données, c'est-à-dire en les remplaçant par des valeurs fictives. Des valeurs aléatoires ou des mots de référence sont par exemple utilisés à la place des données originales. L'avantage décisif est que la structure des données et des informations est préservée.

L'objectif du masquage de données est d'empêcher le vol ou l'utilisation abusive de données dans des bases de données ou des systèmes de test accessibles à des tiers.

Voici comment le cryptage se distingue du masquage des données

Le cryptage modifie les données sous-jacentes en une chaîne de caractères illisible. Une clé est nécessaire pour que les données puissent être remises sous une forme lisible. Sous forme cryptée, les données sont protégées contre tout accès non autorisé. Elles sont en outre confidentielles, car seules les personnes autorisées qui connaissent la clé sont en mesure de lire les données. Le cryptage est connu et courant pour le transfert de données. Mais il sert également à protéger les données archivées auxquelles on n'a que rarement accès.

Avec Libelle DataMasking, Libelle IT Group a développé une solution pour le masquage et le cryptage nécessaires des données. Cette solution a été conçue pour produire des données anonymes et logiquement cohérentes sur les systèmes de développement, de test et de qualité sur toutes les plateformes.

Les méthodes d'anonymisation utilisées fournissent des valeurs réalistes et logiquement correctes qui permettent de décrire des cas d'entreprise pertinents et de les tester de manière pertinente de bout en bout. En outre, les développeurs et les utilisateurs disposent d'une base de données "propre" qui leur permet de ne pas se soucier de la protection des données.

Vers tous les articles