Glossaire informatique de Libelle, partie 7 : Quelle est la différence entre RPO et RTO ?

RPO, RTO, DR, BC, HA : le monde de l'informatique compte quelques acronymes que nous examinons régulièrement pour vous dans notre glossaire Libelle IT. Dans cette septième partie, nous nous penchons sur le RPO et le RTO et expliquons la différence entre ces deux termes.

Recovery Point Objective : Quelle est l'ampleur maximale de la perte de données ?

RPO est l’acronyme de Recovery Point Objective. Il désigne la quantité de données qu'une entreprise peut perdre en cas de panne informatique ou autre sans subir de dégâts majeurs. La période entre la dernière sauvegarde des données et la survenue de l'événement critique est toujours prise en compte.

Objectif de temps de récupération : combien de temps mon système informatique peut-il être immobilisé ?

Contrairement au RPO, le "Recovery Time Objective" correspond à la période maximale tolérable pendant laquelle l'informatique, et plus précisément les ordinateurs, les systèmes ou les réseaux, peuvent être hors service après un incident. Avec le RPO, le RTO est l'un des paramètres les plus importants d'un plan de reprise d'activité.

Pourquoi et comment peut-on optimiser le RPO et le RTO ?

Dans la pratique, il est fréquent qu'une panne de système ou une perte de données entraîne une perturbation importante des activités de l'entreprise. Il en résulte non seulement des inconvénients financiers, mais aussi des dommages immatériels tels que la perte d'image et le mécontentement des clients. Pour déterminer le coût d'un sinistre pour l'entreprise, il convient d'examiner différents domaines à l'intérieur et à l'extérieur de l'entreprise. Les points suivants sont pertinents à cet égard :

  • l'impact sur la productivité des employés
  • Perte d'heures facturables
  • Perte de chiffre d'affaires liée aux activités en ligne
  • Obligations de conformité légale

Par ailleurs, les opportunités de développement et d'innovation de l'entreprise, en interne et en externe, peuvent influencer les RPO et RTO spécifiques à l'entreprise. Les offres de services supplémentaires, les changements structurels et de personnel, la croissance des données, le développement des sites affectent également ces paramètres. Ainsi, des changements dans ces domaines peuvent complètement modifier les objectifs, faisant des tests et des révisions réguliers un "MUST" absolu pour une gestion réussie de la reprise après sinistre. Les RPO et RTO sont donc les variables les plus critiques dans la gestion de la reprise après sinistre. En effet, ils constituent la base de l'estimation d'un scénario catastrophe et offrent la possibilité d'adopter à l'avance des mesures de protection ou un concept de reprise après sinistre contre les potentielles destructions dans votre entreprise.

Prévenez le pire scénario avec Libelle BusinessShadow®

Avec Libelle BusinessShadow®, notre solution de reprise après sinistre et de haute disponibilité, vous pouvez dupliquer les paysages SAP® et d'autres systèmes d'application en différé. Ainsi, votre entreprise est protégée non seulement contre les conséquences des erreurs matérielles et applicatives, mais aussi contre les conséquences des risques naturels, du sabotage ou de la perte de données suite à une erreur humaine.

Vous souhaitez en savoir plus sur les termes informatiques ? Sauriez-vous, par exemple, ce que signifie exactement la continuité des activités ou quelle est la différence entre les systèmes de production, de développement et de qualité ? Rendez-vous alors sur notre glossaire informatique Libelle ou retrouvez-nous sur LinkedIn.

Vers tous les articles